11 Novembre !!!

Je me rappelle que pendant ma journée d’appel à la Défense qui a eu lieu il y a déjà quelques années, on nous avait donné un questionnaire avec des dates, 14 juillet, 8 mai ou 11 novembre et nous devions dire à quoi elles correspondaient. Cela me semblait évident mais je me suis rendue compte en tournant la tête vers mes voisins que ce n’était pas le cas pour tout le monde.

J’ai grandi dans une famille où l’histoire est importante mais ce n’est pas le cas de tout le monde et trop de personnes ne voient dans les jours fériés que des jours où on reste chez soi.

Donc pour changer des expositions et des saints du calendrier, aujourd’hui on va parler histoire, d’une date en tant que telle : le 11 novembre de l’année  1918.

La 1er Guerre mondiale est un moment de l’histoire qui ne peut pas être oublié. 60 millions de soldats se sont battus, 9,7 millions de militaires et 10 millions de civils sont morts, 8millions de prisonniers, sans parler des 20 millions de blessés physiques et de tous ceux complètement traumatisé par ce conflit d’une ampleur nouvelle. Une guerre totale comme on l’appelle.  Elle a également eu des conséquences géopolitiques, économiques et financières qui ont marqué les décennies à venir : la naissance de nouveaux régimes, de la SDN, la chute de l’Empire Germanique ou  de manière indirecte des Tsars de Russie, la reconstruction de nation en ruine etc.

Mais je ne vais pas revenir sur la guerre en tant que telle.  Arrivons directement en 1918.

Cette guerre pensait-on, ne devait durer que peu de temps, mais voilà déjà 4ans que les soldats se battent. C’est long et épuisant.  Une véritable guerre d’usure qui se déroule dans les tranchées où la mort rode.

Depuis 1917, les Etats-Unis ont rejoints le conflit, mais début 1918, la Russie, à bout,  se retire. La guerre de mouvement est de retour, l’Allemagne « tranquille » désormais à l’ Est, envoie de nombreuses troupes à l’Ouest pour essayer de conclure les combats avant l’arrivée effective des troupes américaines.  Les allemands se rapprochent de Paris, ils sont à Soissons et Reims. En Juillet, ils essayent de séparer les troupes anglaises et françaises. Ils comment par attaquer les français, c’est la seconde bataille de la Marne  qui se déroule entre le 15 et le 20 juillet mais les alliés contre-attaquent et remportent la bataille.

C’est le point de basculement, les allemands après cet épisode ne feront que reculer et ses alliés capitulent un à un : les bulgares (26/09), l’empire Ottoman (30/10) et les austro-hongrois (3/11), vaincus par les italiens.

Pourtant le Kaiser Guillaume II refuse l’armistice et se voit contraint à l’abdication le 9 novembre.

Le 11 novembre 1818 à 5h15, après de nombreuses tentatives de paix tout au long de la guerre et quelques jours de négociations, dans le train du Maréchal Foch, en pleine forêt de Compiègne,  la nouvelle République de Weimar signe l’armistice.

Le cessé de feu prend effet à 11h et les cloches et carillons de France célèbrent la nouvelle. Pourtant 11 000 personnes périssent ce jour-là.

La signature de l'armistice, le maréchal Foch part pour Paris remettre au gouvernement français le texte qui vient d'être signé © Présidence du Conseil, La Documentation française

Le lieu même de la rencontre, la carrière de la Rethonde, a longtemps été tenu secret, Foch voulait  selon le Général Weygand, chef d’état-major du Maréchal, « une solitude du lieu qui devait assurer le calme, le silence, l’isolement, le respect de l’adversaire vaincu pendant le temps des négociations ». Il devait aussi pouvoir y stationner le train du Maréchal Foch et celui des Allemands.

Parmi les clauses : l’évacuation des pays occupés, la cessation des combats, l’abandon du matériel militaire allemand…C’est le Traité de Versailles, signé le 28 juin 1919 qui déterminera les sanctions et notamment la restitution de l’Alsace et la Lorraine.

Évoquée déjà en 1916, en 1918 on soumet l’idée d’ériger un tombeau pour un soldat inconnu, et en  1920, on décide de le placer sous l’arc de Triomphe.

Les commandants de l’Artois,  la Somme, l’Île-de-France, le Chemin des Dames, la Champagne, La Lorraine, Verdun et des Flandres durent exhumer un corps français à l’identité inconnue. Ils furent réunis dans une chapelle ardente de la citadelle  Verdun et c’est l’un d’eux qui fut choisi par le soldat Auguste Thin.

mise au tombeau du soldat inconnu

Le 11 novembre de cette année, il  est placé dans une chapelle ardente de l’arc de triomphe et est inhumé en dessous en janvier de l’année suivante. En 1922, par la loi du 24 octobre, ce jour est déclaré jour de souvenir et férié. En 1923 on y installe la flamme qui ne doit pas s’éteindre, allumée par André Maginot. C’est à cet endroit qu’aujourd’hui encore on perpétue le souvenir de ce moment de l’histoire de France et du Monde ainsi que de tous ceux qui ont péri au champs d’honneur.
Les commémorations actuelles tendent à universaliser le 11 novembre, on ne se remémore plus seulement la Grande Guerre, cela devient un jour dédié à « tous les soldats », à l’image du Memorial Day américain.

Les sites commémoratifs ont de plus en plus succès, comme le Mémorial de Verdun et l’Historial de la Grande Guerre. A l’occasion du 11 novembre, les guides Michelin vont sortir deux guides sur les champs de bataille en Champagne et à Verdun.

Et surtout, un nouveau musée va s’ouvrir : le musée de la Grande Guerre de Meaux est inauguré aujourd’hui en présence du chef de l’Etat. Cette dernière repose sur la collection d’un spécialiste de cette guerre, Jean-Pierre Verney, comprenant des centaines d’uniformes, des sculptures, peintures, documents d’archives etc.

PS: N’hésitez pas à suivre le site sur facebook et twitter, merci.

LIENS

http://www.cheminsdememoire.gouv.fr/page/affichecitoyennete.php?idCitoyen=1&idLang=fr

http://www.leparisien.fr/flash-actualite-culture/les-chemins-de-la-premiere-guerre-mondiale-attirent-les-touristes-08-11-2011-1708879.php

http://www.cheminsdememoire.gouv.fr/page/affichelieu.php?idLang=fr&idLieu=6071

http://www.lefigaro.fr/politique/2008/11/11/01002-20081111ARTFIG00014-le-novembre-une-explosion-de-joie-.php

Publicités