Fantastique! Le petit palais nous propose 2 expos fantastiques

image
Quoi de mieux pour commencer l’année en beauté qu’une exposition fantastique ? Fantastique, c’est justement le titre et le propos de l’exposition organisée jusqu’au 17 janvier au Petit Palais. En fait ce n’est pas une mais deux expositions qui vous transportent au confins de l’imaginaire. Une petite merveille comme on n’en trouve souvent Petit palais. La première riche de près de 250 estampes est consacrée à l’artiste japonais Kuniyoshi (1797-1861). La seconde non moins riche, composée de 170 gravures issues des collections de la BNF, témoigne de l’intérêt pour l’art fantastique au XIXème siècle.
Les deux se complètent admirablement d’autant plus que chacune nous apprend les différents aspects des techniques de là gravures, que ce soit la lithographie ou encore la xylographie ou l’eau forte.

image
Commençons par Kuniyoshi, maître de l’ukiyo-e, moins connu qu’un Hokusai ou un Hiroshige, il a pourtant une production artistique originale et c’est le cas de le dire, fantastique. Je ne suis pas spécialement une grande fan de l’art japonais, mais la, j’ai vraiment aimé. C’est coloré, dynamique, très proche de l’esprit manga. Il vous emporte dans l’imaginaire japonais. On découvre les héros de légende peuplant un monde de dragons et de carpes géantes avec la série des 108 héros d’Au bord de l’eau, éditée en 1827 et inspirée du célèbre roman chinois Shuihu zhuan, puis on rentre dans l’univers du théâtre Kabuki, théâtre de geste, qui inspira nombres d’artistes à travers des affiches ou des portraits d’artistes. J’ai particulièrement apprécié la toute dernière section sur les caricatures. À partir de 1842, le régime des shoguns interdit la diffusion des portraits d’acteurs, de geishas ou de courtisanes. Les artistes usent alors de caricatures pour détourner l’interdiction.image
Les acteurs prennent des traits d’animaux. D’autres chats et poissons parodient la vie quotidienne. Et les caricatures en forme de puzzle forment la troisième forme de cet art amusant qui fait penser aux dessin-animés.

La seconde partie, disons plutôt la seconde exposition laisse de côté la couleur si vive de Kuniyoshi pour le noir ténébreux de la gravure propice pour évoquer l’atmosphère mystérieuse et fantastique d’Odilon Redon, de Goya ou Gustave Dorée.
Au cours des années 1830, le courant romantique s’intéresse particulièrement à toute cette littérature un peu étrange, en passant par les contes d’hoffman, Voyage où il vous plaira de Tony Johannot et d’Un autre monde de J.-J. Grandville et bien sûre Faust de Goethe qui inspire des artistes comme Delacroix. Le Réalisme des années 1848 avec des artistes comme Charles Meryon et Rodolphe Bresdin ne sera pas en reste avec des vues hantées de Paris ou des parages crépusculaires. Puis vient Odilon Redon, cet artiste si singulier va ouvrir un nouveau chemin d’interprétation au fantastique avec sa série de lithographie Dans le rêve publiée en 1879 qui ouvre la voie du symbolisme.

imageUne double exposition passionnante à faire seul ou en famille pour cette fin de vacances scolaires. Vraiment sympa. Je vous souhaite à tous une Bonne année avec plein de nouvelles expositions et lieux à visiter.

Kuniyoshi (1797-1861) LE DEMON DE L’ESTAMPE
Commissariat : Yuriko Iwakiri, commissaire scientifique et Gaëlle Rio, conservateur au Petit Palais

L’estampe visionnaire DE GOYA À REDON
Commissariat : Valérie Sueur-Hermel, conservateur en chef au département des Estampes et de la photographie de la Bibliothèque nationale de France, commissaire scientifique de l’exposition ; Gaëlle Rio, conservateur au Petit Palais

Publicités

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s